Je continue à vous faire partager mes lectures sur l' histoire du feng shui. 

Les premières traces écrites  du feng shui en tant que discipline apparaissent sous la dynastie des Tang.(618-907 ).

Le fondateur du feng shui de la forme, Yang Yun Sang, un conseiller impérial écrivit des livres où il utilisait la métaphore du dragon pour chercher dans l'environnement les conditions favorables au bon feng shui. Il parle de son souffle, fait allusion à son anatomie. Il  cherche comment éveiller ce dragon, comment trouver son antre. Il s'agit de trouver dans le paysage, la forme des collines, des montagnes ou des  cours d'eau   l'endroit où le chi est bénéfique.

L'antre du dragon, c'est par exemple un paysage vallonné, avec de douces ondulations.

paysage yangshao

yang shao

 

                                                                                                              

dragon vert

Paysages de la région de Yang shao.

Là où il se trouve, le souffle du dragon apporte bonheur et chance à ses habitants.

 Puis le feng shui s'étendit à des régions plus plates. Alors  les praticiens commencèrent à élaborer d' autres méthodes .

Ils utilisèrent une boussole, une sorte de louche ciselée dans la magnétite. Elle était posée sur une plaque lisse et son manche se dirigeait  toujours vers le sud,  direction sacrée qui  servait à tracer les sillons et à orienter les constructions. 

 

cuillère indiquant le sud

La boussole cuillère indiquant le sud.

Celle-ci est datée de l 'époque des Han (206 av JC).

On reconnait  les trigrammes, ces petits signes binaires qui  apparaissent dans le plus ancien texte chinois connu, le Yi jing  un manuel de divination.

Peut être la boussole était elle utilisée au début comme un instrument pour prédire l 'avenir, avant d'être un instrument de feng shui puis enfin un outil de navigation.

Les praticiens du feng shui se  seraient servi des 4 directions cardinales pour décrire les énergies d'une habitation sans  tenir compte du relief du terrain.

Le feng shui de la boussole prend peu à peu le pas sur le feng shui de la forme et se perfectionne, s'enrichit . Les praticiens de cette école  cherchent à aligner  le flux de chi de l'environnement avec le chi du corps humain. Pour cela ils prennent en compte différents paramètres: date de naissance, sexe de l' individu et se servent des symboles du pa kua , du carré lo shu. Toutes ces formules ont mis des siècles à être élaborées. Le feng shui de la forme tombe dans l 'oubli pour finalement au début du XX ème  siècle être réhabilité. Les adeptes se rendent compte que pour être efficace l 'école de la boussole ne peut ignorer l 'effet de l 'environnement. .

D' après Lillian Too :"Feng shui, guide pratique d'un art de vivre."

  et Paul Darby "Docteur feng shui"